Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tradition - Voyages - Vie

Souvenir quand tu nous tiens : Tante Jeanne et moi 21

11 Décembre 2020 , Rédigé par Marylou Publié dans #Alaska, #Tante Jeanne et moi : Alaska etc.

Souvenir quand tu nous tiens : Tante Jeanne et moi 21

Ce jour-là, comme tous les jours depuis notre arrivée à Fairbanks, je m’étais rendu dans le vieil hôtel dont le propriétaire avait accepté d’exposer des toiles de tante Jeanne. « Mais c’est un honneur » avait-il dit. Il faut dire que Jeanne Laurence comptait parmi les personnalités de l’Alaska. Tandis qu’elle restait au studio pour peindre ou tenir salon, je tâchais de vendre ses toiles dans le lobby de l’hôtel. L’ambiance était sympa et j’y côtoyais de nombreuses personnes comme des chercheurs d’or qui venaient en ville de temps en temps. J’avais l’impression de vivre dans un film.

Il était presque 14h, je parlais allemand avec un trappeur d’origine allemande qui vivait dans le pays depuis 50 ans à la recherche d’or. Il ne venait en ville que tous les six mois et ne savait toujours pas correctement s’exprimer en anglais, comme moi d’ailleurs. Soudain un brouhaha parcourut le hall et le propriétaire vint me dire qu’il fallait que je rentre me mettre à l’abri. L’immeuble où je logeais avec ma tante était bâti un peu en hauteur par rapport à la rivière dont le niveau montait dangereusement. Il faisait trop chaud et un glacier avait fondu en amont de Chena River qui allait sortir de son lit…

Souvenir quand tu nous tiens : Tante Jeanne et moi 21

Chena River à 14h

Souvenir quand tu nous tiens : Tante Jeanne et moi 21

17h30 l'eau arrive au bas de notre immeuble

Je pris une dernière photo avant de rentrer. Un silence étrange s’empara de la ville suivi du vol incessant des hélicoptères. À 17h30 l’eau atteignit le bas de notre immeuble. On nous rassura en disant que les fondations étaient entourées d’un fossé qui captait les eaux au fur et à mesure. Toutefois il ne fallait pas que l’eau monte trop haut.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article