Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tradition - Voyages - Vie

Légende des macareux (Orcades)

25 Janvier 2010 , Rédigé par Colmar City Publié dans #Contes & Légendes

De nombreux oiseaux marins nichent sur les côtes rocheuses et les îles abruptes du nord. Parmi eux, le grand labbe, de la taille du goéland argenté, est redouté de tous parce qu’il se nourrit généralement de poissons pris à la chasse aux autres oiseaux de mer, mais il mange également ces derniers lorsqu’ils sont plus petits, gobe leurs oeufs et happe leurs rejetons en les attrapant par la queue.

http://www.ornithomedia.com/pratique/equipemt/img/digi_grand_labbe_0907.jpgJe me souviens, cela se passait sur une des Orcades. C’était au temps des Vikings, époque à laquelle les chefs de clans se réunissaient en cercle pour discuter. Ce soir-là, les macareux moine tenaient audience. Ils étaient venus pour se plaindre des méfaits des grands labbes : ceux-ci tuaient les jeunes macareux dès leur premier bain. C’était toujours le même cérémonial: le grand oiseau plongeait en piqué et attrapait l’oisillon par la queue qui était fort belle et longue. Les macareux cherchaient désespérément une solution pour sauver leurs petits des massacres.

http://72.img.v4.skyrock.net/727/dameshadow/pics/402489493_small.jpgCertes, ils avaient remarqué que le labbe, assez paresseux et partisan du moindre effort, s’attaquait moins aux oisillons ayant une petite queue. Le plus âgé des macareux entrevit là une solution. Il alla voir le chef des pingouins torda, un de ses amis, et lui demanda s’il acceptait de rogner les plumes de la queue des oisillons survivants. Le pingouin s’en fit une joie. Cela était facile grâce à son bec tranchant. Les petits macareux furent sauvés, car le grand labbe n’avait plus prise sur eux. Depuis ce jour, les macareux moine nichent en colonies avec les pingouins torda. Ces derniers perpétuent la promesse de leur ancêtre, c’est à dire couper la queue des macareux dès leur naissance afin qu’ils échappent au grand labbe. D’ailleurs, si vous vous aventurez dans les îles du nord, vous verrez que dans tous les nids de macareux moine il y a toujours de belles plumes noires. Ce sont celles des queues coupées.

 

A propos, en anglais, le pingouin torda se nomme razorbill : bec rasoir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> non je n'avais pas lu cet article...le macareux était l'oiseau que je donnais souvent comme modèle à peindre à mes élèves sur des galets ou autre support !!<br /> <br /> <br /> bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Quelle belle légende nordique, le nom anglais est une métaphore humoristique!<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> <br /> ça fait mal au coeur de voir ces belles maisons détruites, mais comme tu dis, l'essentiel c'est que les personnes soient en vie, drôlement belle ta belle-mère, et ton mari beau garçon avec de<br /> sacré yeux clairs...<br /> j'ai peu été présente les derniers temps sur le blog, un coup de blues passager j'espère, mais ça m'arrive de temps à autre...<br /> excellente soirée, bisous<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
J
<br /> C'est beau ça ! Là au moins ça vaut la peine de se faire plumer !!!<br /> Je me suis fait plumer deux fois par les radars automatiques pour trois/quatre km/heure de trop... l'amende et deux points de moins sur le permis, je trouve ça excessif !<br /> Et le pire, c'est que l'on ne trouve pas un seul pingouin pour nous secourir !<br /> Bonne journée chère Marylou<br /> Bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Coucou du retard chez toi   j'ai pas eu beaucoup de temps ces moments ci et voila j'ai pris le temps de venir voir tes articles!!! gros bisous et bonne semaine !!! a bientôt!!<br /> <br /> <br />
Répondre