Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tradition - Voyages - Vie

Si Versailles m’était conté : Planche 21

30 Mai 2012 , Rédigé par Colmar City Publié dans #Châteaux : Versailles etc...

Parmi les trésors que contient la bibliothèque de mon époux Jacques se trouve un volume intitulé : Découverte de Versailles . Je ne me souviens plus comment il a acquis cette merveille en 45 planches, numérotée et réalisée par les éditions Hier& Demain sortie de l’impression le 15 février 1974. Toujours est-il que je partage avec vous quelques extraits.

 La Galerie des Glaces

Vue d’optique du XVIIème siècle

 En 1678, Louis XIV charge Jules Hardouin Mansart de relier les appartements royaux du premier étage par une galerie, au lieu de la terrasse primitivement aménagée par le Vau. Les décorateurs dirigés par le Brun, y travaillèrent de 1679 à 1686.

 

La galerie est éclairée par dix-sept hautes fenêtres cintrées auxquelles répondent autant d’arcades feintes garnies de miroirs. La Grande Galerie mesure soixante-treize mètres de longueur, dix mètres de largeur et treize mètres de hauteur.

 

La voûte en plein cintre est peinte sur toute son étendue par Le Brun qui y relate, sous forme d’allégories à l’antique, l’histoire de Louis XIV depuis le début de son gouvernement personnel en 1661 jusqu’à la paix de Nimègue en 1678. Neuf grandes peintures sur toile illustrent, de part et d’autre d’un " Louis XIV gouvernant par lui-même ", les victoires du Roi sur les puissances alliées. C’est le plus grand ensemble pictural existant en France.

 

Huit des plus belles statues antiques des collections royales ornaient la galerie (quatre d’entre elles ont retrouvé leur place dans les niches de marbre surmontées de trophées).

 

Cette galerie «  la plus belle et la plus magnifique qui soit au monde » (Mme de Sévigné) était « enrichie de marbres, de glaces, de peintures, de statues antiques, de tables de porphyre et de bustes, de même sur des scabellons, de vases et de navicelles d’albâtre artistement travaillés, de grands et hauts guéridons richement sculptés et dorés, de girandoles de cristal pour mettre des bougies… » (Félibien).

 

Elle servait ordinairement de passage et les courtisans y attendaient chaque jour le Roi et la Famille Royale à l’aller et au retour de la messe.

 Sous Louis XIV, la galerie fut le cadre de grandes ambassades extraordinaires ; elle servit sous Louis XV et Louis XVI de lieu de fête où se déroulaient les bals masqués du mardi-gras ainsi que les grands bals donnés lors des mariages princiers ( celui du dauphin, fils de Louis XV en 1745, celui du Dauphin, futur Louis XVI, avec Marie-Antoinette en 1770…).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Madame de Sévigné voit le monde de maniére bien réduite, car il existe d autres trésor de ce genre en Orient. Cependant, cette gallerie est toujours magnifique malgrés les aléas de l histoire<br /> elle a toujours été respectée lorsque la France a perdu la guerre. Certainement difficile à chauffer.<br /> <br /> <br /> Bonne soirée Marylou<br /> <br /> <br /> Latil <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
B
<br /> Grandiose. Gros bisous<br />
Répondre
C
<br /> Coucou Marylou,<br /> <br /> <br /> Je suis allée à Versailles deux fois et cette galerie des glaces est toujours impressionnante.<br /> <br /> <br /> Bon jeudi<br /> <br /> <br /> Bisous<br />
Répondre
J
<br /> Une splendeur !<br />
Répondre
J
<br /> Oui prendre froid à cette saison est souvent très pénible en plus....<br /> <br /> <br /> Ici toujours le beau temps...<br /> <br /> <br /> Mes amitiés<br /> <br /> <br /> Jean<br />
Répondre