Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tradition - Voyages - Vie

Articles avec #contes & legendes

Petit chaperon rouge ou petite naine comme dit Lucie ?

Le premier jeudi du mois le club des aînés de Riquewihr se réunissent. Cette fois les membres se sont retrouvés au restaurant pour déguster un repas succulent offert par le club. Dans l’après-midi ils ont rendu visite à la doyenne du club. Ensuite la joyeuse bande est allée chez Lucie qui depuis toujours collectionne poupées, nounours, chouettes,

Petite elfe ou fée ? Petite elfe ou fée ?

canards, grenouilles, tasses anciennes en porcelaine et autres bibelots. Le rez-de-chaussée de sa maison est un réel musée pour chineurs qui rechercheraient l’objet convoité. Lucie  vient de fêter ses 88 printemps, elle est en pleine forme et espère  toujours agrandir sa collection. J’y ai vu deux bibelots que j’ai photographiés en pensant très fort à Lilwenna.

Lors des marchés de Noël à Kaysersberg il y a toujours une exposition à thème. Il y a plusieurs années c’était "Raconte moi il était une fois…" dont voici l’illustration d’un conte de Grimm : La pluie des étoileshttp://i51.tinypic.com/suvh8n.jpg

Il était une fois une pauvre orpheline qui ne possédait que ses vêtements et une miche de pain. Elle était partie seule sur les routes et rencontra un pauvre homme qui la supplia de lui donner son pain, ce qu’elle fit de bon cœur. Un  peu plus loin, un enfant grelottait de froid faute de lainage. Elle lui donna le sien. Un autre enfant, un peu plus loin, lui demanda sa robe qu’elle donna également. Elle arriva dans une forêt sombre et froide où un autre enfant surgit et lui demanda sa chemise. La bonne petite la lui remit en pensant : “Il fait nuit, personne ne me verra.” Ayant ainsi tout donné, elle se retrouva dépouillée et seule au monde. C’est alors que des étoiles d’or se mirent à tomber du ciel sous forme de beaux écus et qu’une belle chemise de lin vint remplacer les vêtements qu’elle avait généreusement donnés. Sa bonté fut ainsi récompensée, elle ramassa les écus et fut riche et heureuse toute sa vie durant.

Colmar City - - Contes & Légendes

Le Hohneck est le deuxième sommet vosgien avec 1362 m.

Une légende raconte que lors de la retraite de Russie par les troupes de Napoléon et de l'invasion de la France par les troupes étrangères, vivait dans une chaumière, sur les flancs du Hohneck, un charbonnier avec sa femme et ses trois enfants. Les Cosaques qui occupaient la région avaient décidé de pourchasser les résistants et massacraient la population. Lorsqu'ils rentrèrent le soir après une journée de travail en forêt, le couple découvrit dans leur maison leurs enfants assassinés. La femme mit alors ses plus beaux habits, remplit son panier de pommes de terre et y ajouta quelques fleurs d'aconit qu'elle cueillit en descendant vers le Collet où campaient les Cosaques. Arrivée au campement, elle leur proposa de leur faire à manger. Le lendemain il n'y avait plus que des cadavres de Cosaques autour du feu, et au fond de la marmite on pouvait voir les fleurs bleues d'aconit.  L’aconit est une plante extrêmement toxique, pouvant facilement entraîner la mort.

Colmar City - - Contes & Légendes

A l’aube des temps, vivait dans une contrée de hautes montagnes une peuplade appelée Bekrydes. Leur souverain avait établi sa cour dans la plus vaste grotte connue des hommes: Lombrives.

Hercule, de passage dans cette région, tomba follement amoureux de Pyrène, la très belle fille du roi. Mais, appelé par d’autres travaux, Hercule dut quitter sa jeune amante. Restée seule, Pyrène s’aperçut qu’elle attendait un enfant et n’osant pas se montrer à son père, elle s’enfuit. Au cours de sa fuite, un ours se jeta sur elle, la griffa et déchiqueta son corps. Pyrène de douleur hurla. Hercule entendit l’écho de ses cris et, franchissant cimes et torrents, accourut au secours de sa belle dont il retrouva le corps déchiqueté. Pyrène fut enterrée au coeur de la grotte de Lombrives. Au cours de l’hommage qui lui fut rendu, Hercule prononça ces mots: "Afin que ton nom, ma chère Pyrène, soit conservé à jamais par les hommes qui peupleront cette terre, ces montagnes dans lesquelles tu dors pour l’éternité s'appelleront dorénavant Pyrénées.”

Colmar City - - Contes & Légendes

Le serpent d'eau de la Mossig 

La nuit, près de la Mossig (rivière d'Alsace), on voit entre les herbes la tête d'une très belle femme qui appelle les passants.

 

Ceux qui l'entendent sont aussitôt charmés par sa voix de cristal. Mais lorsqu'ils s'approchent du ruisseau, c'est un fabuleux serpent orné d'une tête de femme qu'ils découvrent. La bête est longue, visqueuse, repoussante et douée d'une force inimaginable. Le serpent fouette les curieux à grands coups de queue et les précipite dans la Mossig, à l'endroit où les eaux tourbillonnent et sont profondes. De ceux qui voulurent approcher la tête de femme nul n'est jamais revenu.

Colmar City - - Contes & Légendes

Il était une fois, un jeune prince maure qui vivait dans un beau palais bâti au sommet d’une colline. Cela se passait au sud du Portugal, dans la province appelée aujourd’hui Algarve. C’était bien longtemps avant le règne d’Aben Afan, le dernier roi arabe. A l’époque Silves était une ville d’abondance, où sages et poètes avaient leurs cours et où les marchands commerçaient vers la Méditerranée. Comme n’importe quel prince digne de ce rang, Kader avait à son service de nombreux esclaves. Il remarqua, parmi eux, une jeune fille aux longs cheveux blonds qui était très belle. Jamais elle ne souriait, et malgré le soleil, son teint restait toujours pâle. Son travail pourtant n’était pas pénible. Elle devait uniquement veiller au bien être des oiseaux qui occupaient les volières du palais. Le prince s’inquiétait de cette pâleur doublée de mélancolie aussi chercha-t-il à savoir pourquoi sa belle esclave était toujours triste. Gwendoline venait des pays nordiques, et la raison de sa tristesse était le fait que jamais plus elle ne reverrait la neige. Riche de cette information, le jeune calife fit chercher dans son Afrique natale des milliers d’arbres fabuleux qu’on planta tout autour du palais.

amandier

Lorsqu’ils fleurirent, Kader mena Gwendoline au sommet de la plus haute tour du château. De là, elle put admirer la terre couverte de blanc aux reflets roses pâles. La blancheur miroitait au soleil et s’étendait à perte de vue. Une larme coula sur le visage de la jeune fille.

 - « De la neige, de la neige ! Merci maître » dit-elle en souriant.

 - « Tu te trompes, ma douce. Ce n’est pas de la neige mais des amandiers en fleurs » répondit le prince. Gwendoline se blottit dans les bras de celui qu’elle avait servi et qui venait de lui donner une merveilleuse preuve d’amour. Ils se marièrent et furent heureux. C’est depuis, et ceci en souvenir de l’amour du calife Kader pour son esclave Gwendoline, que les amandiers fleurissent au printemps, dans le sud du Portugal et même chez nous, sur la colline du Mandelberg à Mittelwihr.

Texte sous copyright comme ceux de toutes les légendes que j'ai écrites.

Colmar City - - Contes & Légendes

Avant de dévoiler sa cachette, le Lepréchaun essaye de s’enfuir, il ne faut donc pas le lâcher avant qu’il ne montre toutes ses pièces d’or. Il essaiera de feinter, n’en montrant que quelques unes. Mais les Irlandais savent bien qu’elles sont toujours nombreuses, car le Lepréchaun glane depuis des siècles. Il faut donc qu’il donne toutes ses pièces pour retrouver la liberté. Lorsque le trésor entier finit par paraître, le lutin, aidé de ses congénères, vient dans la chaumière, en portant le précieux fardeau sur lequel il veillera jusqu’à épuisement des pièces. Il restera ainsi avec le nouveau propriétaire, gérant son ancienne fortune. Libre de tous ses mouvements, il en profitera pour reconstituer un nouveau trésor bien à lui. http://gifs68.site.voila.fr/fetes/suite2/leprechaun04.gif
http://gifs68.site.voila.fr/fetes/suite2/leprechaun03.gifLes Lepréchauns se trouvent dans toute l’Irlande. Mais leur région favorite est le Kerry et le sommet des Heighs of Aghadoe.


Texte sous copyright,comme toutes les légendes et histoires que j'ai écrites.  

Colmar City - - Contes & Légendes

Omniprésents et imprévisibles, taquins et ombrageux, les génies incarnent les forces de la nature. Plongeons dans l’imaginaire irlandais.

http://zhelia.unblog.fr/files/2009/10/leprechaun.jpgLe Lepréchaun est le moins farouche, le plus adorable des lutins. C’est un excellent violoneux, d’ailleurs de nombreux reels ( ballades ) s'inspirent de ses coups d’archet. Il exerce le métier de cordonnier et se vexe terriblement si on refuse de se laisser ressemeler. Très riche et avare, il dissimule des trésors au pied des arcs-en-ciel. A la belle saison, les Lepréchauns, tout de vert vêtus, pullulent dans les pâturages. Ils sont curieux et fort rapides. Il est rare qu’un humain les aperçoive. Si toutefois cela arrive, l’humain en question a intérêt à les poursuivre, et si possible doit en attraper un. La plupart du temps le petit génie disparaît, comme il a apparu. Mais il arrive qu’une personne agile, malicieuse et leste, comme un enfant par exemple, puisse venir à bout du lutin farceur et ceci après une sérieuse poursuite. Le Lepréchaun ne peut pas vivre en captif, alors s’engagent des négociations: http://gifs68.site.voila.fr/fetes/suite2/leprechaun.gif
“Gentil petit homme rends-moi ma liberté
et je te mènerai à mon trésor.”

Texte sous copyright,comme toutes les légendes et histoires que j'ai écrites.  

Colmar City - - Contes & Légendes

De nombreux oiseaux marins nichent sur les côtes rocheuses et les îles abruptes du nord. Parmi eux, le grand labbe, de la taille du goéland argenté, est redouté de tous parce qu’il se nourrit généralement de poissons pris à la chasse aux autres oiseaux de mer, mais il mange également ces derniers lorsqu’ils sont plus petits, gobe leurs oeufs et happe leurs rejetons en les attrapant par la queue.

http://www.ornithomedia.com/pratique/equipemt/img/digi_grand_labbe_0907.jpgJe me souviens, cela se passait sur une des Orcades. C’était au temps des Vikings, époque à laquelle les chefs de clans se réunissaient en cercle pour discuter. Ce soir-là, les macareux moine tenaient audience. Ils étaient venus pour se plaindre des méfaits des grands labbes : ceux-ci tuaient les jeunes macareux dès leur premier bain. C’était toujours le même cérémonial: le grand oiseau plongeait en piqué et attrapait l’oisillon par la queue qui était fort belle et longue. Les macareux cherchaient désespérément une solution pour sauver leurs petits des massacres.

http://72.img.v4.skyrock.net/727/dameshadow/pics/402489493_small.jpgCertes, ils avaient remarqué que le labbe, assez paresseux et partisan du moindre effort, s’attaquait moins aux oisillons ayant une petite queue. Le plus âgé des macareux entrevit là une solution. Il alla voir le chef des pingouins torda, un de ses amis, et lui demanda s’il acceptait de rogner les plumes de la queue des oisillons survivants. Le pingouin s’en fit une joie. Cela était facile grâce à son bec tranchant. Les petits macareux furent sauvés, car le grand labbe n’avait plus prise sur eux. Depuis ce jour, les macareux moine nichent en colonies avec les pingouins torda. Ces derniers perpétuent la promesse de leur ancêtre, c’est à dire couper la queue des macareux dès leur naissance afin qu’ils échappent au grand labbe. D’ailleurs, si vous vous aventurez dans les îles du nord, vous verrez que dans tous les nids de macareux moine il y a toujours de belles plumes noires. Ce sont celles des queues coupées.

 

A propos, en anglais, le pingouin torda se nomme razorbill : bec rasoir.

Colmar City - - Contes & Légendes

http://mamidoo.free.fr/html/gifs/animaux/oiseaux/colombes/colombe_01.gifL’hiver est là. La neige recouvre les toits du village. Dans le lointain on entend la chorale des enfants. « Que la paix soit sur le monde, pour les cent mille ans... Que la paix soit sur le monde, pour les cent mille ans qui viennent,
Donnez-nous mille colombes à tous les soleils levants.
Donnez-nous mille colombes et des millions d’hirondelles,
Faites un jour que tous les hommes redeviennent des enfants.»

Lutin Malin et son compagnon Mignon se baladent sur les branches du sapin. C’est la nuit de Noël. La nuit où tout est possible. Même les animaux retrouvent la parole durant cette nuit magique. Tandis que la lune s’efforce de percer les nuages. Les colombes qui font partie de la parure du sapin s’animent. Elles roucoulent à qui mieux mieux. C’est à celle qui trouvera la meilleure manière pour fêter dignement la naissance de Jésus.

http://thumbs.dreamstime.com/thumb_240/1203698473JkXy8s.jpg« Ma douce compagne, entends-tu les enfants qui chantent au dehors? C’est là un air qui remplit mon coeur de sérénité d’amour et de paix. J’aimerais porter, un tel message, à toute la terre, pour célébrer Noël. Qu’en penses-tu ma tendre amie ? »

C’est là une très belle idée, vite adoptée par tous les oiseaux présents sur le sapin de Noël. Lorsque l’aube pointe à l’horizon, inondant la pièce de sa douce clarté. Les colombes sont prêtes pour le grand voyage porteur de paix. Les lutins, n’ont rien perdu de la conversation. Ils voudraient participer, s’envoler avec les colombes, chanter, transmettre, eux aussi, le message de paix. Les oiseaux veulent bien. Mais comment faire? Transporter un lutin ce n’est pas évident ! Sur la queue, ce n’est pas possible. Il y a de quoi perdre l’équilibre. Sur l’aile ? Quelle idée! Il y a de quoi chuter... A califourchon sur le dos, c’est beaucoup mieux. C’est même très bien. http://i45.tinypic.com/2nscoyo.gifC’est ainsi que lutins et colombes partent pour un vol à travers le monde. La musique étant le langage universel compris de tous les hommes, quelque soit leur nationalité, c’est par le chant que les voyageurs transmettent leur message de paix. Ils sont heureux de contribuer de cette manière à l'apport d’une ambiance sereine et paisible. Ils joignent leurs voix à celles des anges et des enfants.... Leur message est accepté de tous. C’est depuis ce jour, qu’on entend, durant les fêtes de Noël, la chorale des enfants qui chante :« Paix sur la terre... » mais aussi 

«  Donne-moi ta main et vivons en paix comme la petite colombe qui vole à travers le monde.»

Colmar City - - Contes & Légendes

Tradition - Voyages - Vie

Mon blog vous montre Colmar, les us et coutumes de l'Alsace : Noël, costumes alsaciens, tout en contant mes aventures quotidiennes et mes souvenirs de voyages dont les textes et les photos sont copyright © . (svpl, par respect, ne les copiez pas. Merci)

                     Traducteur
________________________________________
Compteur mis en place le 22 avril 2013 à 17h30 Flag Counter __________________________________________
________________________________________
Compteur de visites
compteur gratuit
Avant la migration le site comptait plus de 103 000 visiteurs et plus de 313 000 pages vues. ______________________________________
Météo

Hébergé par Overblog